12 janvier 2017

Banlung, sur les terres rouges du Ratanakiri

Depuis Kratie, nous sommes réconciliés avec le Cambodge. Bien décidés à poursuivre les explorations de l’est du pays qui nous a tant séduit, nous posons nos gros sacs à Banlung.

Pourquoi Banlung ?

La province du Ratanakiri, reculée et accessible depuis peu grâce à une route nouvelle, promet un Cambodge plus rurale mais aussi plus authentique. Nous souhaitons également partir à la rencontre des minorités ethniques du pays.

Se rendre à Banlung

Le départ de Kratie fut plutôt folklorique. On nous invite à patienter à une station de bus qui s’avère inexistante et constituée d’un ridicule terre plein central. Après plusieurs dizaines de minutes on demande au restaurant du coin, on s’inquiète le bus n’est toujours pas là, il est passé en avance ? « Ahah, non non il n’est pas encore arrivé. Dans une heure ou deux si vous êtes chanceux… » Ok ! On se prépare donc à attendre en plein cagnard des heures quand on entend klaxonner de l’autre côté de la route. À tout hasard on va vérifier… C’est bien notre bus et…il allait partir sans nous ! On nous avait annoncé 6 heures de trajet, nous n’en mettons que 3h30, incroyable ! Finalement on a eu de la chance 🙂

 

 

Pensant arrivés de nuit on avait réservé à l’avance via booking une guesthouse bon marché : Courtyard. Nous sommes accueilli par le père de famille avec un grand sourire. Surprise, il parle français ! Il prend le temps de nous installer et nous explique pendant près d’une heure l’ensemble des choses à visiter dans le coin. On est séduit… On y restera 4 jours.

Prendre du bon temps au Lac Yeak Laom

Un petit tour de la ville s’impose. En 30 minutes on a fait le tour, il faut dire que Banlung ce n’est pas bien grand… L’attraction principale c’est le marché. Les fermiers de la région se donnent rendez-vous tous les jours pour vendre leurs produits. Au menu : gaufres coco, fruits/légumes en tout genre, viande et poisson le tout agrémenté de nuages de mouches. Après cette visite, il sera impossible pour Justine de manger de la viande les jours suivants.

On décide de se rendre au célèbre Lac Yeak Laom. On est de bonne humeur, il fait beau et pour économiser une journée de location de scooter on décide de faire la ballade à pied. La route est un peu longue et pas franchement agréable, 1h15 plus tard nous y sommes. Après s’être acquitté du droit d’entrée de 2$ par tête nous découvrons un très joli site préservé : nous sommes agréablement surpris, pas un déchet à traîner ! Les locaux s’y rendent en famille pour pique niquer et se baigner dans l’eau la plus propre que nous ayons vu au Cambodge. Nous avons un véritable coup de cœur pour ce Lac entouré de verdure. Après 2h sur place nous reprenons la route et regrettons de ne pas avoir inclus ce stop dans « une journée scooter ». Le camion poubelle qui nous suivra sur tout le trajet finira de nous achever.

 

 

Faire la tournée des cascades autour de Banlung

C’est décidé, aujourd’hui nous louons un scooter à la guesthouse ! Au programme de la journée, tournée des cascades : Katieng, Kachanh et Cha Ong. Nous ne sommes pas déçus de la virée. On vous laisse juger par vous même :

 

 

Les routes ou plutôt les pistes sont assez dangereuses et glissantes. Constituées de terre rouge, caractéristique de la province du Ratanakiri elles laissent des traces. Nous rentrons…rouges ! Entièrement recouverts d’une poussière tenace. C’est sous la douche (froide) que nous luttons pour redevenir propre. Le visage et les cheveux, ça fonctionne ! Par contre nos sacs et vêtements du jour porteront à jamais les souvenirs de cette journée. À ce jour (et même après des passages à la laundry) ils sont tout aussi tâchés !

 

 

Se laisser conter l’histoire du Cambodge

C’est « présentable » (on à fait de notre mieux en tout cas), que nous entamons la discussion avec notre hôte. Et il est … Bavard ! Il prend plaisir à nous compter sa vie et sa vision du Cambodge. En 70 ans il a été : fermier, comptable, manager, père au foyer, gérant d’une guesthouse et on en passe . Depuis un an il a ouvert, avec l’aide de ses 3 fils, la guesthouse qui fait vivre l’ensemble de sa famille. Il nous raconte l’arrivée des Khmers rouges, la perte de sa femme et de ses amis, le moment où il a dû se cacher dans les campagnes et devenir agriculteur pour ne pas montrer à la dictature qu’il était un homme instruit. Nous découvrons son envie de vivre et de réussir : il ne se laisse pas abattre et rachète des terres à la sueur de son front après la libération. Il doit à nouveau tout recommencer lorsque le gouvernement les rachète de force à un prix dérisoire. Plus que l’histoire d’une vie, il nous fait découvrir l’histoire de tout un peuple qui commence tout juste à panser ses plaies.

Dormir dans la jungle

Nous avons fait le tour de Banlung et décidons de partir à la rencontre des minorités cambodgiennes et de la jungle.
Nous réservons via notre hôte 2 jours de trek dans la jungle pour 70$ par tête. On est loin des tarifs de la Birmanie… Mais on en a très envie, alors on fonce ! Un jour ou deux ? Le choix fut compliqué, Maxime n’avait pas vraiment envie de dormir dans la jungle. Finalement le jeu en valait la chandelle. Pour lire l’article dédié c’est par ici. Nous rentrons épuisés par ces deux jours mais heureux et remplis de souvenirs inoubliables. Ce sera finalement le moment fort de notre séjour au Cambodge.

Nous pensions rester 4 semaines au Cambodge mais après 20 jours nous avons le sentiment d’avoir fait le tour. On réserve une fois de plus à notre guesthouse un bus afin de passer la frontière pour rejoindre le Laos et ses 4000 îles.

 

Plus d’images…

 

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils aux voyageurs

Combien de jours à Banlung ?
Au moins 3 jours, le temps de visiter les alentours de la ville et de passer deux jours dans la jungle environnante

On aimé
TOUT
Notre guesthouse « Courtyard », chambres propres à un prix très abordable
Nos discussions interminables avec son gérant
Le trek dans la jungle (2 jours sinon rien !)
Les alentours de la villes : les cascades, le lac tout vaut le coup d’œil
Le restaurant Green carrot, nous y avons fait notre cantine durant 4 jours
Le coconut shake de « coconut shake restaurant », probablement l’un des meilleurs en Asie !
Le marché animé de la ville
La possibilité de rejoindre directement les 4000 îles du Laos via un bus

Informations pratiques
Trajet Kratie –> Banlung en bus : 8$/pers, 3h30 de trajet
Guesthuse coup de cœur : Courtyard, 6$ la chambre double avec salle de bain (eau froide par contre)
Visite du Lac Yeak Laom : 2$/pers
Location du scooter à la journée : 8$
Trek de deux jours dans la jungle : 70 $
Trajet Banlung –> Dondet en bus : 14$/pers avec passage de frontière en 9h

Vous aimerez aussi