12 février 2017

Luang Prabang, plus belle ville d’Asie ?

Partis depuis Vang Vieng il y a 6 heures, le mini van nous dépose à la gare routière de Luang Prabang. Cette dernière est isolée de la ville. On essaie de négocier un tuktuk collectif pour 10 000 kips mais rien à faire, on devra nous acquitter de 20 000 par tête. Nous nous rendons dans le quartier qui se situe à l’est du mont Phousi, les hébergements y sont apparemment bon marché. On y trouve une chambre basique mais propre pour 100 000 kips. Nous sommes contents de nous car les prix pratiqués à Luang Prabang sont très élevés. Et pour cause, cette petite ville de 54 000 habitants est inscrite depuis 1995 au patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle est réputée pour ses nombreux temples et monastères et est souvent qualifiée de plus belle ville d’Asie. C’est également l’une des plus préservées.

On en pense quoi de Luang Prabang ?

Une fois les valises posées, nous décidons d’arpenter la célèbre ville. Et pour tout vous dire, nous sommes décus… La cité est jolie, les bords du Mékong, n’ont pas étés bétonnés mais rien de Ouahou !! à notre goût. Nous déambulons parmi les centaines de touristes et jetons un coup d’œil au marché de nuit. La rue est étroite et très animée. C’est un marché souvenir à ciel ouvert où les prix s’envolent. Là encore rien de bien authentique…

Nous apprécions davantage le cœur de ville et ses multiples ruelles, trop jolies ! On y croise de nombreux vendeurs et assistons à des scènes de vie du quotidien. La ballade est très agréable.

Nous contemplons de loin la multitude de monastères, le mont Phousi et admirons les nombreux défilés de moines au cours de la journée. Nous passons cependant notre tour pour la cérémonie de l’aumône matinale qui nous mettrait franchement mal à l’aise. Imaginez des centaines et des centaines de touristes bombarder de clichés les moines pendant leur procession…. Non merci !

 

 

Nous traversons le pont afin de rejoindre l’autre rive et y découvrons un village plus classique mais également plus authentique. Peuplé cette fois de locaux et non de touristes… On prend également le temps de se poser sur les berges de sable pour admirer le coucher de soleil.

Luang Prabang est finalement une ville où il fait bon vivre mais qui reste très artificielle.

Passer une journée avec les éléphants

On en parle depuis le début de notre tour du monde, « ça serait chouette de passer du temps avec des éléphants ». On a raté notre coup en Thaïlande et au Cambodge, on ne laissera pas passer cette occasion. Bon en réalité, Maxime il s’en fout un peu des pachydermes, mais comme il est vachement sympa il offre cette journée à Justine ! Après de longues recherches « Non mais Maxime, je ne veux pas que les animaux soient maltraités » « Tu es sûr que ce n’est pas un attrape touriste ? » « Je ne monterai pas sur leur dos s’ils utilisent ces sièges en bois qui blessent leurs dos », on signe pour la totale avec « Elephant Village Sanctuary ». Au programme, briefing sur les pachydermes, ballade à même la bestiole (trop mignonne), déjeuner buffet (nourriture à volonté ohéohé !!), aperçu des éléphanteaux, bain des éléphants et tour en bateau à la cascade Tad Sae. Tout s’est passé comme prévu et ce fut une superbe journée. Le cours sur les éléphants est très succinct, mais la ballade super chouette. Les éléphanteaux sont adorables… Les animaux sont bien traités et retournent dans la jungle où ils ont plus d’espace vers 15h. Nous avons même aperçu les éléphanteaux gambader et pousser leur cri avec leurs supers trompes ! Le bain est un peu décevant car trop court et un peu téléguidé par les dresseurs… Le tour en bateau pour la cascade est une vraie bonne surprise. L’endroit est idéal pour se relaxer. Ce fut un moment magique, même Maxime s’est laissé attendrir.

 

 

Apprendre à cuisiner comme un chef avec Tamarind restaurant

Nous nous étions fixé un cours de cuisine par pays. Le Cambodge nous avait tellement déçus gustativement parlant que nous avions sauté cette activité. Mais au Laos hors de question de passer à côté ! On craque un peu sur le budget et réservons chez Tamarind restaurant pour 30 euros par tête. Le lendemain matin, nous découvrons notre sympathique groupe de 13 personnes. De nombreuses nationalités sont représentées : allemande, hollandaise, anglaise, coréenne et nous ! Le cours commence par la visite du marché avec les explications de notre guide. Nous apprenons une fois de plus des choses passionnantes sur les variétés de riz, la conservation de la viande (bon il y a des choses qu’on préfère ne pas savoir), les herbes traditionnelles ect… Nous disposons même d’un temps libre ! On est déjà conquis… Arrivés à l’atelier nous découvrons un lieu charmant avec des tables de travail en plein air. Chacun dispose également de son propre feu pour faire la popote.

 

 

Au menu :

  • Jeow Mak Keua : Crème d’aubergine fumée agrémentée d’ail, d’oignon et de sauce de poisson
  • Mok Pa : Poisson cuit vapeur dans une feuille de banane
  • Oua Si Khai : Poulet émincé inséré dans une tige de citronnelle
  • Nyam Salat : Salade traditionnelle composée de viande de bœuf et de divers légumes (Oignon, salade, feuille de menthe, tomate, concombre et cacahuète)
  • Khao Gam : Riz violet à la noix de coco avec différents fruits (mangue, ananas, longanes, etc…)

 

 

Notre chef cuisto en profite également pour nous parler des traditions culinaires laotiennes : bile de bœuf, estomac de buffle… Tout n’est pas ragoutant mais c’est drôlement intéressant ! On réalise l’ensemble des recettes de A à Z. C’est l’un de nos meilleurs repas au Laos. Tout y est délicieux !

Partir à la découverte de Kuang Si Waterfall

La première question à se poser c’est comment s’y rendre ? Voulant y être de bonne heure afin d’éviter le flux touristique nous décollons à 8h et partons à la recherche d’un tuktuk. « 200 000/pers » « 150 000/pers » « 100 000/pers mais à 13h »… Bref on ne trouve pas chaussure à notre pied. Pas facile de négocier à deux… Nous manquons cruellement de compagnons de voyage à ce moment précis ! Nous nous rabattons sur le scooter pour 100 000 kips. Mis en garde de plusieurs arnaques de vols d’engins par les loueurs eux-mêmes nous sommes sur le qui-vive. « Tu es sûre que personne ne nous suit ? » Cette crise de paranoïa passée, nous découvrons les fameuses cascades. La particularité de ce site, c’est qu’il est très étendu et qu’il n’y a pas une mais des dizaines de cascades à admirer. Ce lieu est magique !

 

 

Quelques efforts seront nécessaires pour gravir la montagne et accéder au sommet de la cascade principale. Là encore la vue est à couper le souffle.

 

 

Nous rejoignons le parking par un petit chemin de terre à l’abri de la foule (merci maps.me). Cette mini randonnée d’une heure est elle aussi très agréable. Au final, on ne regrette pas la location du scooter car nous avons pu prendre tout notre temps… 3 heures en tout !

 

Nous vivons nos derniers instants au Laos et … nous n’avons pas du tout envie de partir ! Mais pas le choix, notre visa expire demain, nous aurons poussé jusqu’au dernier moment. Nous nous préparons à passer la frontière vietnamienne pour rejoindre Dien Bien Phu en 17 heures de bus ! Ça va bien se passer…

 

Plus d’images…

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils aux voyageurs

On a aimé
La cascade de Kuang Si waterfall, une pure merveille
Passer une journée avec les éléphants au « Elephant Village Sanctuary » (100$/pers quand même !)
Le cours de cuisine de Tamarind restaurant (32$/pers)
Le couché de soleil depuis la berge
Notre guesthouse et son quartier
Les pots, ces grillades laotiennes conviviales et succulentes
L’Utopia bar pour se relaxer

On a moins aimé
Le nombre de touristes
Le marché de nuit
Le manque d’authenticité de la ville, c’est joli, mais ce n’est pas vraiment le Laos…

Informations pratiques
Mini Van depuis Vang Vieng : 70 000 kips
Tuktuk de la gare routière au centre-ville 20 000 kips par tête (le tarif régulier serait de 10 000…)
Guest House « Chitalda », 100 000 kips pour lit double et salle de bain privative
Cantines : Brother House, 40 000 kips le pot pour deux / IQ INN restaurant, 15 000 le plat complet
Pour passer de l’autre côté de la rive sans payer le petit pont, marcher jusqu’au Namkhan bridge, celui-ci est gratuit
Location de scooter : 100 000 kips la journée
Entrée Kuang Si Waterfall : 40 000 kips/pers. Préférez y aller de bonne heure afin d’éviter la foule
Parking Kuang Si Waterfall : 2 000 kips

Vous aimerez aussi