18 février 2017

Hanoï, tu nous as séduit en 3 jours

Après une courte halte à Dien Bien Phu et un échec cuisant à Sapa (le brouillard épais et la fine pluie vicieuse ont envahie la région), nous sommes un peu beaucoup frustrés ! 3 jours de Vietnam et 20 heures de bus plus tard, nous n’avons toujours rien visité… On a froid, on est fatigué et franchement on en a ras le pompon ! C’est décidé, on prend notre 3ème bus en 3 jours et on met les voiles pour Hanoï.

Le doute, nous envahi pour la 1002ème fois du voyage « on n’a pas été un peu trop spontané sur ce coup-là ? » « T’imagines si contrairement aux prévisions des 5 prochains jours ça se dégage » ? Justine clôturera rapidement le débat : « J’ai quitté à contre cœur le Laos, c’est pas pour végéter dans un village humide à regarder la buée sur les vitre d’une chambre où la température atteint les 5° ! »

 

 

Et c’est reparti !

On quitte le village de Sapa toujours dans les nuages pour se rendre à la gare routière. Surprise ! Nous aurons un bus de nuit… En plein jour ! Un peu ronchon et toujours contrarié on prend place dans les petits habitacles individuels. Les premières impressions sont négatives : pas large, pas de quoi caler ni son sac ni ses chaussures et pas placés à côté : « Mais comment on va pouvoir regarder le dernier épisode de Big Bang Theory ? » Notre monde s’écroule. On s’était habitué au standing laosien. #jamaiscontent Finalement c’est pas si mal… Au moins on n’a pas les pots de peinture qui viennent se caler sous nos pieds, et puis on peut s’allonger entièrement. Après nos 6 heures de bus, nous plébiscitons ce nouveau moyen de locomotion et nous félicitons de finir l’Asie du Sud Est par le Vietnam car « nous montons franchement en gamme ! » #relativiser

Partir à l’assaut de la ville

Le bus nous dépose dans une gare routière à l’extrémité de la ville. Nous décidons de rejoindre notre auberge à pied grâce à notre fidèle destrier, j’ai nommé Maps.me. Nos sacs sur le dos, nous découvrons une ville débordante d’énergie et de monde ! On adore… Nous passons du tout au tout entre son quartier chicos (là on fait vraiment tâche avec nos sacs un peu cracras), les bords du lac qui respire la zénitude et le cœur de ville traditionnel.

 

 

Déambuler dans le vieux Hanoï

Nous découvrons avec surprise que nous avons visé juste ! Nous sommes à deux pas du vieux quartier et posons en vitesse nos sacs pour partir à l’assaut de ce qui nous entoure. Nous découvrons avec plaisir le quartier des 36 rues et corporations. Il incarne le vieux Hanoï, celui des traditions où chaque rue est spécialisée dans un domaine qui lui donne d’ailleurs son nom : coton, chapeau, poisson au vinaigre, ect…

On a dévalisé les stands de rue, et on n’aurait pas dû !

Nos ventres commencent à grimacer, il est temps de partir à la recherche de nourriture. Emballés par la ville, nous arpentons les stands de rue et décidons de tout essayer (ou presque !). Au malheur ! Quelle erreur ! Premier essai : dumpling vapeur et rouleau de printemps. Des valeurs sûres me direz-vous, que néni !! Les rouleaux étaient composés (j’en suis certaine !) d’escargot et de porc fermenté. Quant aux dumpling, nous ne nous attendions pas à croquer dans du poisson séché (vous savez, celui qui sent fort sur les marchés d’Asie). Bon joueur, on mange ce qu’on peut. A y repenser, je ne sais pas comment on a fait pour avaler les ¾ des assiettes ! Deuxième tentative : c’est qu’on a faim… Depuis le temps qu’on voulait goûter de véritables nems, nous commandons deux sortes : végétariens et au porc. Nous ne serions pas expliquer le goût de ces derniers mais à posteriori il y a fort à parier que c’était du chien ! Non vraiment c’était dégueu !

Faire la tournée des grands ducs

On vous l’a dit, on est frustré des trois derniers jours, nous comptons donc bien nous rattraper avec la tournée des grands ducs : on a soif de culture et on s’est donné 2 jours pour tout faire.

Le musée de la femme

C’est en suivant les conseils de la famille qu’on pousse la porte du musée de la femme. Nous y découvrirons grâce à l’audio guide bien plus que nous ne l’imaginions. Ce musée est une pépite, il retrace sous le prisme de la femme, l’histoire et les traditions du pays. Nous découvrons ainsi les différentes ethnies du Vietnam, leur histoire mai aussi leurs rites (notamment à travers la cérémonie du mariage). Le deuxième étage met en lumière le rôle des femmes lors de la guerre du Vietnam, c’est une mine d’or. Bref on a adoré (même si on se serait bien passé de l’étage jupon).

 

 

Le musée de l’ethnologie

Nous avons longtemps hésité avant de visiter le musée de l’ethnologie. Pourquoi ? Parce qu’il est drôlement loin. Nous nous lançons donc à l’assaut des bus locaux. Et on conseille vivement, parce que c’est pas cher et très rapide : 7 000 Dongs et 20 minutes plus tard on y est ! Ce musée est très impressionnant. Il répertorie les 54 ethnies du Vietnam en exposant près de 25 000 objets du quotidien, le tout agrémenté de photos et de films. L’immense jardin est également mis à profit : on y retrouve les maisons typiques à taille réelle sur plus de 2 hectares ! Ça vaut le détour…

 

 

Le lac de l’épée restituée et le temple Ngoc Son

Situé en plein cœur de la ville, le lac Ngoc Son est emblématique pour ses habitants. La ballade (flânage) est incontournable et le pont menant à l’île de la tortue est très photogénique.

 

 

Faire un tir groupé avec : le mausolée ho chi Minh, la citadelle impériale de Thang Lang et la pagode Tran Quoc

Nous partons de bon matin pour une longue ballade en ciblant les quartiers Nord-Ouest de la ville. Nous commençons notre périple par le mausolée de Hô Chi Minh, situé sur la place Ba Dinh. Le corps de Ho Chi Minh est préservé dans le froid, sous un sarcophage de verre éclairé par les lumières tamisées. Ça nous intrigue… Mais nous n’aurons pas l’honneur d’y pénétrer, le lieu est très régulièrement en rénovation. Nous passons notre tour pour le musée d’Ho Chi Minh et la citadelle impériale de Thang Lang qui nous semblent moins pertinents mais aussi car on doit faire des choix budgétaires… Cependant nous prenons bien soin de les observer de l’extérieur : verdict, il est absolument inutile de procéder de la sorte ! Soit on y va, soit on fait l’impasse… Nous poursuivons par la Pagode Tran Quoc. Bien décidé cette fois à rentrer. Raté… elle est fermée de 11h à 14h ! Mais la ballade sur le long du « West Lac » est vraiment très agréable, nous n’aurons pas perdue notre matinée finalement.

 

 

Crapahuter sur le Long Bien Bridge et longer la ligne de chemin fer en plein cœur de ville

Nous faisons marcher nos petites jambes jusqu’au Long Bien Bridge d’Hanoï. Mis en service en 1903, il faisait alors partie des 4 plus grands pont au Monde. Construit dans le style « Eiffel » il est très photogénique… Il nous sert également de point de départ pour une jolie ballade le long du chemin de fer. Nous découvrons une zone moins touristique, emplie d’étales aussi surprenantes les unes que les autres. Pour la petite histoire, nous passons devant 3 ou 4 chiens embrochés sur la rôtisserie. On le savait, on nous avait prévenu, mais quand même, des petits chiens avec les crocs et tout ! Après 30 minutes de marche, nous constatons que les ruelles se resserrent sur les rails, le spectacle est inattendu : le train passe à moins d’1 mètre de distance des habitations, et ce de chaque côté !

 

 

Préparer la visite de la Baie d’Ha Long

La majorité des voyageurs du Vietnam souhaite se rendre à la fameuse Baie d’Ha Long. Mais on fait quoi s’il fait pas beau ? Et s’il y a trop de touristes ? Et si c’est trop pollué ? Et si c’est trop cher ? On passe tous par ces moments là… Et pour trouver la réponse : on fouine ! Nous avons trouvé un bon compromis en s’orientant pour l’île de Cat Ba et visiter Lan Ha Bay plutôt que la Baie d’Ha Long. Pour économiser, nous sommes partis à la rechercher d’une agence qui nous fournirait un combo navette/bus/bateau pour rejoindre l’île. Après avoir frappé à 3 portes, nous avons trouvé la bonne : Ms Han. On vous en dit plus dans le prochain article !

 

Plus d’images…

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils aux voyageurs

On a aimé
L’ambiance de la ville en elle-même, mêlant modernité et tradition
L’énergie de ses habitants qui ne s’arrêtent jamais !
Aubergine café, notre cantine suite à l’échec culinaire des échoppes de rue
La musée de l’ethnologie
Le musée de la femme
Se perdre dans la ville (une fois n’est pas coutume)
Longer les rails depuis le Long Bien bridge

On a moins aimé
Les échoppes de rue de la ville, 2 échecs cuisants !

On n’a pas eu le temps
De faire un tour au musée de la littérature, apparemment ça vaut le coup

Informations pratiques

Bus Sapa -> Hanoï : 6 heures de trajet, 220 000 Dongs/pers
Guesthouse : Hanoï party backpacker 323 000 Dongs pour un chambre double. On aurait pu trouver moins cher mais l’emplacement est idéal, la chambre propre et la douche vraiment incroyable ! Le plus ? La bière en pression est gratuite de 18h à 20h ! Réservée via agoda 1 jour en amont
Musée de la femme : 30 000/pers et 30 000/pers pour l’audio guide
Musée de l’ethnologie 40 000/pers
Pagode Tran Quoc fermée de 11h à 14h

Vous aimerez aussi