8 mars 2017

Hô Chi Minh

Nous sommes impatients d’arriver à Ho Chi Minh pour plusieurs raisons : les trajets successifs depuis Hôi An ont été interminables et de la famille nous rend visite pour 10 jours !

Des premières impressions mitigées

C’est donc tout excités que nous sortons du bus. Notre joie sera vite freinée : la température avoisine les 35° et le nuage de pollution nous fouette le visage. Bonjour Saïgon ! On nous avait prévenu, l’ancienne capitale du Vietnam n’est pas des plus accueillantes…

40 minutes de marche nous séparent de notre hôtel, même pas peur on décide de s’y rendre à pied. C’est en sueur que nous faisons notre entrée dans l’hôtel réservé par j’ai nommé « super maman »! Notre look ne colle pas vraiment au lieu et nos sacs sont franchement cracras… On a honte ! Le personnel nous regarde de haut en bas « you have a reservation ? » Ce moment de solitude passé, on découvre notre chambre « privée s’il vous plait » et sa salle de bain « privée aussi ! » le luxe on vous dit ! On jubile…

Quelques heures plus tard (le temps de se faire une beauté pour être présentable), la famille fait son entrée ! Oh joie, au bonheur ! Seulement/déjà 4 mois sans les voir, nous sommes aux anges.

Que faire à Ho Chi Minh ?

C’est ensemble que nous partons à l’assaut de la ville. On est tous d’accord, les premières impressions sont mitigées, mais cette ville à certainement beaucoup à offrir.

Se Balader dans la ville

La poste centrale de Saïgon, construite en 1886 par l’administration des postes françaises sous l’Indochine française, son architecture coloniale est remarquable. La charpente métallique fut conçue par Gustave Eiffel.

La cathédrale Notre-Dame de Saïgon, édifiée en 1880 sur la place de la commune de Paris, c’est également un vestige de l’époque coloniale. Son mur extérieur est d’ailleurs constitué de briques rouges fabriquées et importées de Toulouse.

La statut de l’oncle Ho (Ho Chi Minh), située sur Nguyen Hue street (les Champs-Élysées version vietnamienne) elle est la représentation du père de l’indépendance du Vietnam moderne . En 1975,  le régime nord vietnamien, mené par Ho Chi Minh conquiert la capitale Saïgon. Les vainqueurs de la guérilla rebaptisent la ville en l’honneur de leur dirigeant Ho Chí Minh, décédé en 1969. Il suffit de s’arrêter quelques instants pour observer la ferveur des locaux qui se bousculent pour la prise photo. Le lieu est emprunt d’émotion et d’histoire.

Le musée des vestiges de la guerre, dis comme ça c’est pas très sexy. C’est néanmoins un passage obligé pour mieux comprendre l’histoire complexe de ce pays. Âme sensible s’abstenir ! Les images sont chocs, sans filtre tous comme les commentaires ! Une chose est sûre on n’en sort pas indemne…

La pagode de l’empereur de Jade, réputée pour ses gravures sur bois de grandes dimensions et pour ses nombreuses tortues, le lieu est vieillissant et mal entretenu. Nous en sortons, on doit bien l’admettre, un peu déçus !

Le marché de Ben Thanh, c’est le lieu incontournable pour effectuer ses emplettes en tout genre. Il a cependant perdu de son authenticité. Un maître mot Négociation !

 

 

Écumer la multitude de restaurants et se faire plaisir

Ho Chi Minh regorge de restaurants en tout genre… Si nous avons eu des difficultés à combler nos papilles à Hanoï, ce n’est pas le cas ici ! Il y en a pour tous les budgets et tous les goûts ! Nos coups de cœur en vrac :

  • Bep Me In, une petit restaurant niché dans une impasse qui ne paye pas de mine mais délicieux et très bon marché. Notre préféré !
  • Street market, à proximité du marché de Ben Thanh, on y trouve de tout : des barbecues aux cornets de glace en passant par les naan indiens. C’est pas cher, convivial et rapide.
  • Le Alto Helipad Bar – The Lotus Building, niché au 52ème étage, la vue sur la cité est imprenable… Le verre est onéreux mais le cadre en vaut la chandelle !

 

Faire un vis ma vie dans une église Caodaïsme (Késako ? mot compte triple !)

CAODAISME, ce mot nous intrigue… « Le caodaïsme est une religion syncrétiste fondée en 1921 par Ngô Van Chiêu, qui disait être entré en contact avec un « esprit » lors d’une séance de spiritisme. Cette religion, qui compte 2 millions d’adeptes, s’appuie à la fois sur le confucianisme, le taoïsme, le bouddhisme et le christianisme. Et c’est là que ça se complique car ils vénère entre autres  Bouddha, Jésus-Christ, Mahomet, Lao-Tseu, Confucius, Moïse, Victor Hugo, Jeanne d’Arc, l’astronome Camille Flammarion, Descartes, Napoléon, Chateaubriand, Churchill, Pasteur, Shakespeare, et même Lénine… »

Le Saint siège du caodaïsme, ou le disneyland de la cathédrale !

Le Saint siège se situe à Tây Ninh, à quelques heures d’Ho Chi Minh. Ni une, ni deux, on décide d’aller voir ça par nos propres yeux !

Arrivés sur place, nous découvrons une cathédrale digne de Disneyland ! Couleurs flashies, voûte étoilée, colonnes en forme de dragons et œil majestueux : une chose est sûre, ils ne font pas dans l’austérité ! Nous sommes scotchés et attendons patiemment le début de la messe afin de mieux comprendre l’essence de cette croyance. Un peu mal à l’aise « tu trouves pas que ça fait un peu voyeuriste ? » les fidèles nous rassurent : ils semblent fiers et heureux de nous expliquer leur religion et nous accueille à bras ouverts.

La cérémonie Caodaïste

Nous prenons place sur le balcon supérieur afin d’assister à la cérémonie. Cette dernière est bien rodée : chacun à sa place! Les femmes avec les femmes et les hommes avec les hommes, tous parfaitement alignés. Des gardiens et gardiennes font régner l’ordre afin que les 100 fidèles tout de blanc vêtu ne sortent pas du rang. Ils sont identifiés par le port d’un brassard qui rappellent une triste époque en Europe. La musique raisonne et tous restent immobiles. Nous n’osons plus bouger et ce durant une bonne heure…

Le dépaysement est total et ce choc des cultures impressionnant. Est-ce que cela vaut les 5 heures de route aller/retour ? Nous n’en sommes pas certains MAIS nous ne regrettons pas d’être venu !

 

 

Partir à la découverte du delta du Mékong

Ho Chi Minh, c’est chouette, mais en 3 jours ont en fait vite le tour… On fait quoi alors ? On part en excursion à la journée, visiter le Delta du Mékong ! On n’a pas beaucoup de temps, on décide donc de passer par une agence (elles se situent en majorité en haut du marché Ben Thanh).

Réveil matin 7h, ça pique ! La voiture avec chauffeur (on se refuse rien !) passe nous prendre : c’est parti pour 3 heures de route.

Le village traditionnel

La voiture nous dépose dans le petit village de Cai Be qui borde le delta du Mékong. Notre guide nous emmène ensuite à la rencontre des artisans d’un village traditionnel. Nous découvrons ainsi le processus de fabrication de succulent bonbon caramel/coco, de riz soufflé, crêpes et alcool de riz. A posteriori l’alcool au serpent à 60° à 11h du matin, c’est pas l’idée du siècle ! Ça nous aura valut quelques fous rire tout de même.

Visite du marché & f(ake)loating market de Cai Be

On poursuit notre escapade par la visite du marché. Cette dernière est très agréable, d’autant plus que le guide nous fournit tout un tas d’informations précieuses sur les denrées et les traditions culinaires du pays.

De là, nous sautons dans une embarcation traditionnelle, direction le floating market ! Vous savez quoi ? On le cherche encore ! La promenade en bateau est magique mais le marché flottant ne se résume qu’à 2 vendeurs… Justement pas très vendeur tout ça ! De bon matin nous commençons déjà à pester contre l’agence (même si dans le fond on s’y attendait un peu !).

Pause goûter et moment gênant

L’embarcation nous dépose sur un petit lopin de terre et nous entamons la visite d’un verger exotique. Heureusement, on a le droit à une dégustation sinon bonjour la frustration ! C’est là que le moment gênant fait son apparition. Alors que nous nous délectons de nos fruits, la famille qui nous accueille nous propose un show. Ni une ni deux, le grand père, le père et la fille monte sur l’estrade. Ah c’est donc à ça qu’elle servait… Nous sommes 4 à assister au spectacle familiale qui mêle chant, danse et théâtre (rien que ça !). 30 minutes, c’est long… D’autant plus quand vous êtes les seuls spectateurs et que vous devez faire bonne figure ! On en rigole encore…

Un petit tour en barque ?

Afin de nous remettre de nos émotions, notre guide préféré nous propose une balade en barque selon la tradition vietnamienne « Je rame, tu rames, nous ramons ». Nous traversons des canaux sinueux et ombragés, on adore !

 

 

Repas de rêve et bicyclette

14h, nos ventres (enfin surtout celui de Justine, comme d’hab !) crient famine ! Le bateau nous dépose après une belle traversée sur un îlot où nous attend une table bien garnie. Nous y dégustons une multitude de mets savoureux (poissons frais, rouleaux de printemps et compagnie). Nous sommes repus et prêts à enfourcher nos bicyclettes ! Pour ce, demi-tour, on revient sur Cai Be. Nous passons 2 heures à arpenter les petits chemins cachés des touristes et découvrons les modes de vie des locaux. Si simple, et pourtant, probablement la meilleure partie de la journée.

On est rentré lessivé mais ce fut une journée superbe, riche en découvertes et en rigolade ! Des moments magiques gravés à jamais.

 

Plus d’images…

 

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi