21 janvier 2019

Osaka

Nous arrivons à l’aéroport de Osaka tôt le matin, nous rejoignons directement notre hôtel, grâce à un bus navette. Au premier contact avec la vie japonaise, beaucoup sont désorientés, nous avons eu ce sentiment lors de notre arrivée en Corée du sud, moins au japon car on était habitué à ne rien comprendre.

Mais si vous venez de France, le choc sera total, et en général la seule chose qu’on reconnait c’est le signe Mc Donald ou Starbucks (américanisation bonjour).

Comme nous visitons le japon en Mars, période des cerisiers en fleur, nous avions préparé notre voyage en amont, on avait réservé tous nos hôtels (et je peux vous dire quand on a été habitué en Asie à réserver nos hôtels du jour pour le lendemain, on a dû se faire violence). Même en réservant nos hôtels deux mois à l’avance, on n’a pas eu beaucoup de choix. Il faut savoir que les cerisiers en fleur est un événement très prisé en Asie et les hôtels sont vites complet six mois à l’avance. Dû à cet engouement nous n’avons pas pu prendre d’hôtel à Kyoto car ils étaient complets ou trop chers. Nous avons pris le parti de séjourner 7 jours à Osaka afin d’être à proximité de Kyoto et Nara. Il faut savoir que Osaka-Kyoto avec le train rapide prend 40 minutes et tout ça sans JR Pass. Il existe un pass jour à 500 Yen (3.78€) qui vous permet d’utiliser le réseau Kyoto -> Osaka.

Dotonbori – Namba

Après avoir laissé nos sacs à l’auberge, nous partons à l’assaut du centre-ville, direction le quartier de Dōtonbori, ce quartier est le centre névralgique d’Osaka. Dotonbori est l’une des plus grandes allées commerçantes de Osaka, on y retrouve beaucoup de restaurants et l’ensemble des grandes enseignes. Ce quartier abrite aussi l’un des symboles les plus connu de Osaka, le Glico ! C’est une affiche publicitaire datant de 1935 représentant un athlète les bras levés courant un 300m, Glico est une société fabricant des caramels, leur slogan de l’époque 300 mètres avec une bouchée. Aujourd’hui Glico est plus connu en Europe pour avoir exporté ces fameux biscuits le Mikado.

Ce qui nous frappe en premier dans les rues japonaises, c’est la propreté des lieux, mais aussi la taille des devantures de restaurants. De gigantesques sculptures animés de palourde, crabe et autres crustacés en tout genre, nous décidons de faire notre première halte gastronomique. Au temps on aimait pas trop la nourriture Coréenne, au japon on ne devrait pas avoir de problème. Nous commençons sans trop de risque par aller dans le restaurant réputé pour ces Gyozas, pour néophyte de la gastronomie japonaise les Gyoza, sont des ravioles fourrées aux légumes, cuites vapeur et ensuite grillées, compter en moyenne 223 Yen (1.68€) pour 6 Gyozas. Le centre-ville est rempli de magasin en tout genre, le tout bordant la rivière de Yodo-gawa. Après une première journée japonaise, nous rentrons a l’auberge pour nous reposer un peu afin de mieux repartir le lendemain.

Un de nos restaurant préféré à Osaka, est la chaine Kamukura, ce restaurant est seulement constitué d’un énorme comptoir ovale avec la cuisine au centre de celui-ci. Deuxième particularité on commande ses plats via une machine à l’entrée du restaurant, une fois votre commande faite et payée, vous pouvez rentrer dans le restaurant et donner vos tickets de commande au cuisinier présent au centre du comptoir. Nous aimions bien ce restaurant pour sa qualité ainsi que son prix plutôt modeste pour le quartier.

Château de Osaka – Ōsaka-jō

Objectif d’aujourd’hui visiter notre premier château japonais, le château de Ōsaka-jō et je peux vous dire qu’on est loin des châteaux de la Loire. Pour cela nous prenons le métrà, nous apercevons le château au loin, mais avant nous devons traverser l’immense parc qui l’entoure. Malheureusement pour nous les cerisiers présent dans le parc ne sont pas encore en fleur, il est encore un peu trop tôt pour la saison et nous sommes au Sud du Japon, la fleuraison est un peu plus tard. Après cette balade bucolique nous arrivons enfin au pied du château, la visite coute 540 Yen (4.10€), et honnêtement ça ne vaut pas vraiment le coup, même la vue du haut est assez jolie, nous trouvons le château plus beau d’extérieur que d’intérieur. Instant Wikipédia pour vous en dire un peu plus sur ce fameux château :

Toyotomi Hideyoshi à pris la décision de construire Ōsaka-jō, en 1583. Cela attira de nombreux négociants. Bien qu’elle ait souffert lors des sièges de 1614 et 1615, Osaka retrouva la prospérité et, lors de la période Edo, était parfois surnommée « le garde-manger de la nation (Tenka no Daidokoro) à cause de son rôle central dans le commerce du riz. Outre son économie florissante, la ville était un centre culturel qui vit se développer, par exemple, le bunraku (théâtre de marionnettes) ainsi qu’un lieu de savoir et d’éducation, en particulier dans le domaine de la médecine.

Umeda Sky Building

Pour notre dernier jour à Osaka nous décidons d’aller voir le quartier de U-meda afin d’avoir une vue de la ville du haut de la tour Umeda Sky Building. Vous l’avez peut-être remarqué mais Maxime aime bien monter en haut des tours quand il visite une ville afin de se rendre compte de l’immensité de la ville. L’avantage pour nous voyageur c’est qu’elle est gratuite.

Il est temps pour nous de quitter Osaka pour la capitale Tokyo, et comme on ne fait pas comme tout le monde à prendre JR pass (cf notre article) on y va en bus, pour un trajet de 6h de bus moyennant 5 130 Yen (39€). La qualité des bus Japonais est 10 fois supérieur à celle des avions Ryanair. Nous prenons le bus à partir de la station de bus de Umeda.

Plus d’images…

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils aux voyageurs

On a aimé L’ambiance de la ville Dotonburi La nourriture On n’a pas aimé L’intérieur du château Conseils aux voyageurs Si vous avez un petit budget et que vous voulez visiter Kyoto, Osaka peut être une bonne alternative. Des trains partent tous les 10 minutes à Kyoto, le plus rapide met 30minutes, le plus long 1h compter 700 Yen (5,30€) aller/retour. Osaka mérite d’être visitée souvent boudée par les touristes celle ville à un charme particulier, et petit plus on y mange très bien.

Vous aimerez aussi