16 janvier 2017

Les 4 000 îles, cette faille spatiotemporelle

Les 4 000 îles ou 3 si on sait compter

Cette région est appelée les 4 000 îles mais ils ont du compter tous les petits lopins de terre car seulement 3 îles sont habitées. Nous avons le choix entre :

  • Don Det
  • Don Khong
  • Don Khon

Après plusieurs lectures de blog, nous optons pour Don Det. C’est la plus proche de l’embarcadère et nous arrivons à la tombée de la nuit, nous n’avons donc pas beaucoup d’options. C’est également l’île la plus animée des trois et après trois semaines au Cambodge nous avons envie de changer d’ambiance. Nous nous laissons l’opportunité d’aller nous reposer à Don Khong si Don Det ne nous convient pas.

 

 

Don Det, tu nous manques

Après une splendide traversée du Mékong, nous rejoignons Don Det vers 17h00. Dans une heure il fera nuit noire, nous ne devons pas traîner pour trouver une guesthouse. Nous croisons un espagnol, après avoir discuté 5 minutes avec lui nous le suivons dans la guesthouse où il séjourne. Il est monnaie courante sur l’île qu’un backpacker travaille dans une guesthouse en contrepartie de l’hébergement et de la nourriture. Nous découvrons notre habitation : un petit bungalow en bambou assez rustique, peut être même trop pour nous. Heureusement la moustiquaire est là car nous y croisons de très nombreux insectes ! Pour 30 000 kips la nuit nous ne pouvons pas être exigeants… Il est 18 heure et nous savourons la cuisine laotienne au bord du fleuve… Nos premières impressions sont très positives, la nourriture est DÉLICIEUSE et nous change du Cambodge où nos papilles ont tant souffert. Le temps semble s’arrêter dans cette région du monde. Locaux et voyageurs paraissent apaisés, zens, souriants, aimables… On est drôlement bien ici… Tant qu’on a de l’anti-moustique !

 

 

Explorer les alentours à bicyclette

Le lendemain nous louons des vélos pour 10 000 kips par tête et faisons le tour de la petite île. Les paysages sont splendides. Nous prenons une véritable claque : eau transparente, ciel bleu, îles par milliers, végétation florissante le tout sans voiture. Le petit centre regorge de touristes mais il suffit de s’écarter de la route principale pour se sentir seul au monde. Nous ne voulons plus partir ! Au détour de notre ballade, nous rencontrons Mama Pyang. Cette dernière tient une guesthouse accueillante avec des chambres en dures qui offrent une vue imprenable, le tout pour 50 000 kips la nuit, on prend ! Ce petit bout femme, folle à ses heures, sait accueillir et il est difficile de quitter ses banquettes face au Mékong.

 

 

Le jour suivant nous avons de nouveau la bougeotte et louons des vélos pour visiter l’île de Don Khon. Cette dernière est accessible de Dont Det via un pont contre 35 000 kips. Le droit de passage peut se négocier une fois sur deux… Pas de chance pour nous le gardien du jour n’est visiblement pas de bonne humeur ! Nous payons plein pot… L’île, bien plus étendue que Don Det est également bien plus calme. Il n’y a RIEN A FAIRE à part se balader dans la nature et prendre son temps (une fois n’est pas coutume au Laos !). Les paysages sont une fois de plus somptueux, bluffants et reposants. Compter 1/2 journée pour vraiment apprécier la ballade et faire le tour de la plage (côté ouest), du point de vue à la pointe (à ne pas rater !) et des deux cascades (Li Phi Falls et Tad Khone Pa Soi Falls). Elles ne sont pas simples à trouver… Pour la petite anecdote nous sommes passés à coté des deux ! Pour la première nous étions sur la mauvaise piste et avons rendu les armes au bout de 45 minutes de recherche. Concernant la seconde, nous nous sommes arrêtés aux jolies cascades indiquées par Maps.me. La vrai cascade est en réalité un peu plus loin : traversez le petit pont et rendez vous au bout du chemin pour découvrir la merveille.

Se laisser le temps de vivre chez Mama Pyang

Le deuxième jour chez Mama nous rencontrons nos voisins de chambre, 6 français qui souhaitent construire un terrain de pétanque dans le jardin de Mama et Papa. Les laotiens sont très friands de la Pétanque, un héritage français de l’histoire. Enjoués par l’idée on s’y met tous ! Pioche en main et sous les ordres de Papa, on ratisse le terrain, déverse les gravillons et ajoute une couche de sable. On tasse le tout : la guesthouse Mama Pyang possède désormais son propre terrain pétanque. On est pas peu fiers !

 

 

A Don Det, il n’y a pas grand chose à faire et pour une fois ça fait du bien… On prend enfin le temps de se poser et de discuter avec les autres voyageurs. Il faut dire que les 4000 îles est un véritable point stratégique entre le Cambodge et le Laos. Nous construisons au fil des jours et des rencontres notre itinéraire pour le mois à venir et bénéficions d’une multitude de bonnes adresses et d’astuces pour la suite de notre voyage. On en profite pour échanger le reste de monnaie cambodgienne et thaïlandaise contre des sous vietnamiens. Nous découvrons ainsi un immense réseau d’entre aide backpacker et gardons contact avec bon nombre d’entre eux. On vous a déjà dit qu’on adorait cet endroit ?

S’offrir une journée en Kayak

C’est en voyant tous les matins passer des groupes en Kayak que nous nous sommes dit « pourquoi pas nous ? ». Aller on se bouge un peu, on réserve une sortie Kayak pour le lendemain. Cette dernière comprend le petit dèj en buffet à volonté, 4 heures de Kayak, passage à la cascade de Tad Khone Pa Soi Falls un tour en bateau pour apercevoir les dauphins du Mékong, le déjeuner et la visite de la cascade la plus large d’Asie, Pha Peng. Le tout pour 170 000 kips par tête (ce qui n’est si cher au vu du prix d’entrée des cascades, 50 000 kips juste pour Pha Peng).

 

Don Det 4000 iles

 

Cela fait longtemps que le réveil n’a pas sonné….Durrr !! Nous pensions être un petit groupe, nous finissons à une vingtaine de personnes, pas cool mais à 2 ou 3 par Kayak nous ne sommes plus que 8 embarcations sur l’eau 🙂 . Nous n’avons plus le choix, pour avancer il va falloir utiliser ses bras. « Allez Justine !! » Nous longeons la rive de Don Det avant de nous enfoncer dans la végétation flottante et passons même quelques rapides! Par je ne sais quelle chance, nous ne tombons pas de la journée (ouf ! le Mékong c’est quand même un peu dégueu…) ce qui ne fut pas le cas de nos amis du jour ! Après 2h passées à pagayer, nous arrivons sur Don Khon et plus précisément à la cascade que nous pensions avoir vue la veille… C’est en traversant le petit pont que nous arrivons finalement sur le site, la vue est magnifique.. Après cette pause bien méritée, nous remontons sur nos montures en plastique pour tenter d’apercevoir quelques dauphins. Et surprise nous pique niquons sur le bateau, au menu : barbecue de poulet (sur le bateau !) le tout glissé dans du pain avec du riz (pour changer). Nous reprenons la route, la chaleur est harassante et le Mékong terriblement plat « on n’avance pas » « Mets y du tiens » « Tu crois qu’on pourrait se faire tracter par la barque qui est là bas ?  » Bref on n’en peut plus ! 2 heures plus tard nous arrivons à destination, Victoire ! Nous grimpons sur toit du tuktuk collectif par manque de place et profitons de la vue jusqu’à l’entrée de la cascade de Khone Pha Peng. Cette dernière est impressionnante et déverse 11 000 m³/s ! Nous reprenons les kayak et arrivons à bon port une heure après. Nous sommes chaos mais la journée valait le coup !

Perdre la notion du temps, prendre conscience qu’il est temps de repartir et se promettre de revenir

L’heure du bilan a sonné, déjà 4 jours « ah non déjà 7 jours !! » que nous nous sommes égarés sur ces petits lopins de terre. On y est tellement bien, on ne veut pas en partir… Mais notre visa n’a qu’une durée de 28 jours et ce pays semble rempli de promesses. Allez on y va ? L’âme en peine nous prenons nos billets chez Mama. Le lendemain c’est le cœur serré que nous disons au revoir à toute la famille Pyang. Papa nous offre sa bénédiction en nous attachant des bracelets tressés faits mains, séquence émotion…

 

Don Det 4000 iles

 

Adieu Don Det, promis on revient vite !

 

 

Plus d’images…

 

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils aux voyageurs

Les 4000 îles, ça vaut le coup?
Notre vrai coup de cœur depuis le début de l’aventure, y prévoir au moins 3 jours, nous y sommes restés 7 !

On a aimé
L’île de Don Det pour poser ses valises. On avait peur de l’aspect « fêtard » décrit par certains blog. Nous avons découvert un coin de paradis calme, accueillant et juste assez animé pour rencontrer d’autre voyageurs
Notre guesthouse « Mama Pyang », située côté levé de soleil à 10 minutes de marche de l’embarcadère. Un accueil formidable, une chambre en dur et hamac pour 50 000 kips par nuit
L’échange avec les autres voyageurs qui nous a permis de construire l’itinéraire des deux mois à venir (rien que ça !)
Se ballader en vélo sur les deux îles et découvrir de superbes cascades
La journée en Kayak
Les hashbrowns and eggs de « Mama and Papa » guesthouse
Ne rien faire

On a moins aimé
Payer 35 000 kips pour passer de Don Det à Don Khong

Vous aimerez aussi